Le temps passe et les moulins approchent...

Publié le par Jerem Runner

Non, non, non, je ne vous parle pas des fameux moulins de Don Quichotte mais du trail des Moulins de Mondeville. Donc pas de panique, je ne pars pas en Espagne et je reste bien en France comme prévu. Mais la course est le 2 juillet et les semaines passent depuis le moment où je vous ai annoncé ma participation.

Le temps passe et les moulins approchent...

En plus de la préparation, c’est l’occasion pour moi d’enrichir le blog avec 3 tests (2 textiles et 1 paire de chaussure). Vous n’avez pas pu rater cette information, que ce soit sur facebook, instagram ou twitter. Dans les prochaines semaines vous retrouverez mon retour sur le dernier t-shirt 3D-Flex de CimAlp, un t-shirt Salomon et les Hoka One One Clifton 2. Mais on n'est pas là pour parler de mes tests aujourd’hui, on est là pour parler course à pied.

Préparer une épreuve de 50 km ce n’est pas rien, mais quand on se lance dans une préparation cross, finalement reportés en septembre, avant de prendre la décision de se lancer… il faut tout adapter et/ou réadapter pour ne pas basculer d’une préparation à une autre trop brusquement.

Avec l'arrivée des beaux jours, j'ai eu l'idée folle de ne pas faire les séances sur une piste de 400 mètre mais de varier en bon trailer que je suis. Mais je n'avais pas anticiper que faire une reprise avec l'arrivée du pollen qui bizarrement me gêne dans l'effort intense et pendant mes footings. Ça ne m'est jamais arrivé auparavant. Je n'ai donc pas de bonnes sensations et je n'arrive à trouver mon rythme.

Reprise trop difficile au programme ? Retourner sur une piste ? J'arrête de me poser des questions et je fais quelques sortie nature en y mettant quelques minutes de seuil pour mettre du rythme. J'arrive à me rassurer et décide donc d'arrêter les bêtises et de retourner sur une piste pour faire le fractionné.

Bizarrement, j'arrive vite à prendre mon rythme et à respecter intégralement mes séances. Entre temps, le pic d'alerte pollen est passé. Est-ce lié ?  Il y a de forte chance ! Mais d'avoir une prise de repère sur une piste ça aide aussi beaucoup contrairement à des séances dans la nature où il y a une absence totale de repères.

Il y aussi que je suis enfin fixé sur mes dates de cross et que je me suis planifié un objectif majeur pour cette année 2016. La motivation et connaître son planning de course réel, ça aide à voir sur le long terme.

Aujourd'hui, j'ai quasiment terminé mon cycle VMA, il me reste 3 séances la semaine prochaine avant de recommencer en août et septembre. Et il ne me reste plus qu'un mois et demi pour préparer au mieux le trail des Moulins et le boucler en moins de 5h. Je vais surtout accès ma préparation sur des sorties longue de 2h30 à 75% FCM en y greffant 3 ou 4 fois 10 minutes au seuil. Mais ces sorties seront peut-être un peu trop longue pour se préparer sur une base de 50% du temps d'effort.

Pourquoi trop longue ? A la SainteLyon, j'avais utilisé l'outil "Course Generator" pour faire une prévision sur mon temps avec pour ambition moins de 10h. Le logiciel m'avait indiqué 9h30 environ et il n'a pas eu tort ! Donc, je me dis que j'allais recommencer la simulation. Et là ?  4h39 ! Je vous dirai donc le jour J s'il n'y a pas d'erreur et que j'ai entré les bonnes informations me concernant.

Voilà pour ce bref point de situation sur mes entraînements en vue du trail des Moulins de Mondeville. Je vous dis donc à bientôt.

Jerem Runner

Publié dans Entraînements

Commenter cet article