Jerem Runner

J’ai testé pour vous… Hoka One One Rincon

Il faut se l’avouer, on ne change pas une équipe qui gagne. Cela commence à faire une grande histoire d’amour entre mes pieds et la marque oversize Hoka One One. Après avoir débuter avec la première génération de Clifton sur route, me voilà aujourd’hui avec la première génération des Rincon.

 

 

Après avoir couru plus de 1500 km avec les Hoka One One Evo Rehi, il était devenu temps pour moi de faire preuve de sagesse en décidant de changer de chaussures. L’hésitation fut longue car je suis encore très satisfait des Evo Rehi et de tout ce qu’elles m’apportent. Repartir sur le même modèle ? Non. Car même si j’en suis très satisfait, elles sont conçues pour la recherche de performance sur route en étant très fine et très légère. Je vais donc les garder pour mes séances de pistes.

 

Alors pourquoi les Rincon ? Quand j’ai pris la décision de changer, c’était naturel de rester chez Hoka One One. J’avais d’une paire de chaussure route et chemin car mes entrainements urbain sont plutôt mix. Mais je recherchais également du confort. Alors pourquoi pas reprendre des Clifton au lieu des Rincon ? Car j’avais trouvé très bien les Clifton sur route et piste mais une usure un peu trop rapide à mes yeux dans les chemins urbain.

 

Je n’avais pas besoin du dernier modèle avec plaque de carbone, etc… ce n’est pas ce que je cherche étant donné que je suis traileur. La route doit rester pour moi un terrain d’entraînement pour moi et non un lieu de compétition… Donc je me suis souvenu d’avoir vu sortir il y a quelques mois un modèle conçu pour route et chemin permettant d’être performant tout en ayant le coté confortable des Hoka One One, la Rincon. Alors c’est tout naturellement que je me suis dirigé vers ce modèle (et un autre pour le trail dont je vous parlerai plus tard).

 

Avant de vous parler de cette paire de chaussure, vous constaterez que je n’ai pas de modèle de prédilection chez Hoka One One. En effet, j’ai un gros coup de cœur pour cette marque mais je n’ai pas encore trouvé mon modèle coup de cœur comme certains peuvent avoir et que j’ai également pu avoir à mes débuts en course à pied chez Asics.

 

Points clés de la chaussure Hoka One One Rincon

  • Profil de semelle incurvé coup-de-pied :foulée souple, transition fluide et explosivité ;
  • Mousse EVA compressée :amorti, stabilité et absorption des chocs ;
  • Semelle extérieure en contact avec le sol :adhérence ;
  • EVA placé stratégiquement : résistance à l'abrasion ;
  • Empeigne en une couche de mesh :légèreté et respirabilité ;
  • Languette arrière :enfilage rapide ;
  • Languette fine :légèreté ;
  • Drop :5 mm ;
  • Poids constaté chez i-Run :199 g en taille 42.

 

La légèreté à notre service, sur le papier, elles sont conçus pour faire tomber nos records sursur routes et chemins tracés. Elles sontpensées pour nous accompagner en toute légèretétout en nous maintenant au frais grâce à sa respirabilité constante.

 

Elles sont caractérisées par vitesse,profil incurvé de la semelle intermédiaire, foulée souple et une transition aussi fluide que rapide pour un maximum d'explosivité.

 

La semelle extérieure vous apporte une adhérence de qualité sur vos parcours de prédilection en étant entièrement en contact avec le sol. Elles sont conçues pour de longs entraînements(ça tombe bien me concernant) avecune grande résistance à l'abrasion.

​​​​​​

 

Première impression

 

A peine reçue au point relais que je les ai directement enfiler comme un enfant en arrivant à la maison. De m’être habitué à l’Evo Rehi fine et légère, je suis impressionné par la taille de la chaussure, l’épaisseur de la semelle et le poids. Vais-je savoir courir avec ça ? Je me demande ce que j’ai fait en prenant un modèle pareil de chaussures…

 

Mais cette première impression disparaît quand je rechausse les chaussures pour ma première sortie avec ma fille dans la poussette pour les baptiser. Bien entendu, je ne me baserai pas sur mes sensations de course au cours de cette sortie car ce fut aussi la reprise après 2 mois et demi sans course à pied en raison de la crise sanitaire…

 

Au cours de ce run poussette, la première impression est plutôt bonne sur les Rincon bien que mes sensations de courses soient catastrophique. Les chaussures sont légères malgré leurs physiques et elles se font vite oublié en nous donnant l’impression de courir dans des chaussons. En effet, les Rincon sont d’un confort irréprochable et elles permettent une bonne foulée après 2 mois et demi sans sport.

 

En dehors de la pratique de la course à pied, l’enfilage est rapide comme indiqué avec la languette arrière et la finition semble très bonne. Je dis « semble » car il faut voir avec le temps et ce n’est pas à la première impression que l’on peut juger de la finition. 

 

 

Conditions du test

 

Pendant un mois, j’aurai parcouru des dizaines et des dizaines de kilomètres avec les Hoka One One Rincon sur des sorties entre 1h et 1h30. Au cours de ces kilomètres, j’aurai couru à la fois sur du bitume (trottoir, piste cyclable, route…), sur une poste d’athlétisme et sur des chemins de promenade le long des canaux et dans les parcs (ce n’est que ce qui manque sur Strasbourg pour avoir un peu de souplesse).

 

Concernant les types de séances au cours de ce test, j’ai effectué des run poussette, des footings et des séances de fractionnés pour reprendre progressivement aussi un rythme d’entraînement normal. En effet, ce test se déroule après 2 mois et demi d’inactivité suite à la crise sanitaire.

 

Avis après un mois d’utilisation

 

Après 140 kilomètres parcourus en 11 sorties, je pense que je peux sortir un avis concret, sérieux et honnête concernant les Hoka One One Rincon. J’ai bien dit « je pense » car cela ne regarde que moi et c’est à vous à en juger si vous ne me connaissez pas encore.

 

La seule chaussure oversize de chez Hoka One One que j’avais pu utiliser était la Clifton que j’avais trouvé vite abimé, très usé visuellement en peu de temps, ne résistait pas forcément aux sorties dans les parcs ou passages sur chemin urbain.

 

Ici, avec la Rincon, je ne constate pas d’usure net et cinglante de la semelle tout comme je ne constate pas d’usure prématurée de l’amortie. Contrairement à ce que peuvent dire certains sur le maintien du pied avec des chaussures oversize, le pied est parfaitement maintenu. A aucun moment je n’ai la crainte que mon pied vrille. Après, c’est peut-être aussi une histoire de confiance et de psychologique…

 

Au cours de mes kilomètres, j’ai pu effectué tout type de séances urbaine, sur piste ou en parc. La Hoka One One Rincon rempli sa mission d’être conçu pour la performance. Car même après 2 mois et demi d’inactivité, elles m’ont parfaitement accompagné pour atteindre très rapidement mes allures d’avant confinement (mais je sais qu’il y a aussi une part de physiologie).

 

Le poids et le côté oversize se font vite oublier pour nous accompagner dans une bonne foulée, une bonne pose du pied et rendre l’énergie emmagasiner pour rendre notre sortie dynamique.

 

Par contre, la languette arrière devant permettre un enfilage rapide… Soit, j’ai deux mains gauches, soit ce n’est pas du tout plus rapide… Mais en même temps, hormis sur des triathlons, qui a vraiment besoin d’enfiler rapidement ces chaussures de running ?

 

Au final, je ne regrette pas mon choix d’avoir investi dans les Hoka One One Rincon pour m’accompagner sur mes entraînements jusqu’à la fin de l’année je pense. A voir le nombre de kilomètres parcouru mais je table sur plus de 1000 comme dans mes habitudes. Je recommande d’une manière générale la marque Hoka One One car après couru avec plusieurs marques, c’est bien celle qui me convient le mieux avec son faible drop tout en ayant de l’amorti (avec la prise de poids pendant le confinement, l’amorti est essentiel). Et en ce qui concerne les Rincon en particulier, c’est un modèle solide et performant que nous propose la marque pouvant convenir à tous les coureurs urbains. Que vous soyez à la recherche de la performance ou non, ce modèle est conçu pour nous accompagner dans l’amélioration des performances sans s’user à l’œil nu quand on respecte les conditions d’utilisation.

 

Et au niveau tarif, qu'est ce que ça donne ? La Hoka One One est actuellement proposé au prix de 120 euros sur I-Run hors remise ou période de promotions/soldes. D'ailleurs, en dehors de ces périodes, n'oubliez pas qu'il y a le code IRUN15 qui vous permet d'obtenir 15% de remise toute l'année sans compter votre cash back directement sur le site si vous êtes déjà client.

 

Ça fait longtemps que je n'avais pas rédiger un test sur le blog. J'espère que celui-ci vous convient. Convaincu ou non sur ce modèle, mon but n'est pas de vous faire acheter mais bien de vous aider à vous orienter dans vos choix. Je vous dis donc à très bientôt pour de nouvelles lignes d'articles.

 

Jerem Runner

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article