Jerem Runner

Entraînements et reprise du travail

Ma dernière semaine d’entraînements fut un peu particulière car j’ai repris le travail après une très longue période de congés pour profiter de ma petite fille. Passer d’un rythme où l’on fait ses séances quand on veut avec un rythme de vie libre à un rythme de vie cadencé et des horaires restreints pour s’entraîner… Cela ne se gère pas du tout de la même manière…

 

Avant de revenir sur ma semaine d’entraînements, je vais être honnête avec vous. J’ai peut-être sous estimé le fait de travailler et de faire du sport tout en ayant un nouveau né à la maison… Où je me suis peut-être surestimé dans la gestion de cette semaine… Malgré le fait que j’avais prévu certaines choses, je me rends compte qu’il ne vaut mieux pas prévoir les choses et rester sur l’essentiel pour profiter pleinement de chaque instant (en famille, dans les baskets, au bureau…).

 

Après ce petit aparté sur la gestion du quotidien, revenons à nos moutons et particulièrement à ma semaine d’entraînements pour préparer le trail du Petit Ballon.

 

Comme vous le savez, j’ai la chance de pouvoir pratiquer mon sport pendant mon temps de travail (et je suis bien conscient que cela est bien du luxe). J’ai également la chance d’avoir une piste d’athlétisme à disposition pour y effectuer mes séances de fractionné court, long et de seuil quand je ne décide pas de les faire en mode fartlek sur mes différents parcours de courses.

 

Et donc après une très longue période passé à la maison, j’avais hâte de reprendre mes séances de piste. Tout au moins une fois par semaine pour travailler l’allure de course, le rythme et le cardio tout en pratiquant notre sport favori. Mais compte tenu du fait que la séance de côtes hebdomadaire est similaire à du fractionné court, j’y travaillerai ici que sur du long avec des 1000, 2000, etc... ou sur du seuil avec des 10 minutes par exemple.

 

Pour la reprise de mes séances de piste, j’ai donc choisi de reprendre directement avec un de mes classiques… Le 6 fois 1000 !

 

 

Je ne me souvenais plus que cela été aussi difficile de s’entraîner sur piste. Non pas que ce soit difficile psychologiquement de courir sur un anneau de 400m. Mais plutôt difficile physiquement de part la violence cardio-musculaire d’une séance de fractionné.

 

Après un bon échauffement de 20 minutes où j’avais de très bonnes sensations, la répétition des 1000 fut moins agréable. Les sensations étaient plutôt mauvaises, les jambes avaient du mal à répondre, etc… Est-ce que cela était dû aux température très fraîche ou tout simplement car je n’étais plus habitué ? Je ne saurai pas dire pourquoi… Je verrai avec les prochaines séances pour voir comment cela se passe.

 

Mais au bilan de cette séance d’un point de vue sportif et non sensationnel, le rythme était tout de même présent à mon grand étonnement. J’ai réussi à répéter 6 fois les 1000m entre 3’31’’/km et 3’39’’/km… Pour quelqu’un qui n’avait pas les jambes…

 

Pour le reste de la semaine, cela fut un peu chaotique comme indiqué en début d’article. Faute de temps et d’énergie, j’ai annulé quasiment toutes mes séances de course à pied.

 

Heureusement pour moi, je ne suis pas resté totalement inactif et tout n’apparaît pas sur Strava. Avec la reprise du travail, je vais essayer de m’imposer une routine le matin au réveil. C’est à dire faire quelques minutes de renforcement musculaire tous les matins en répétant le même exercice les 5 jours de la semaine. Bien entendu, ce renforcement musculaire du matin concernera uniquement le haut du corps et je pense alterner chaque semaines avec 2 exercices.  Une semaine avec des pompes et une semaine avec le AB Wheel pour travailler les abdos.

 

De plus, qui dit reprise du travail dit reprise du vélotaf. Même si cela n'est pas énormissime car ce n'est que 4 km le matin et 4 km le soir, cela permet de ne pas rester inactif. Je préfère largement le vélotaf au transport en commun. Car même si l'on prône énormément les transports en commun pour la diminution de la pollution, cela ne va pas dans le sens de la santé public qui incite les gens à être actif pour lutter contre tous les problèmes de santé que l'on connait.

 

Et voilà, je vous ai tout dit sur cette semaine un peu particulière et totalement différente par rapport à ce que je m'étais imaginé... Le temps devrai faire les choses et tout devrai se remettre en place au fur et à mesure en prenant le rythme. Mais malgré cela, je réfléchi quand même à réorganiser mon planning sportif hebdomadaire en décalant certainement de manière temporaire ma séance de côtes du mercredi soir au vendredi après-midi. A voir. Je vous dis à très bientôt.

 

Jerem Runner

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article