Jerem Runner

Le repos, ça fait du bien !

Dans une préparation pour un objectif où tout au long d’une  saison, il ne faut pas négliger les temps et les périodes de repos pour être le plus en forme possible. Le repos est synonyme de progrès dans la pratique du sport car c’est une période où le corps prend le temps d’assimiler tous les apprentissages. Mais qu’ai-je fait durant cette 4ème semaine de préparation pour le Petit Ballon si je me suis consacré au repos ?

 

Il n’y a pas de version universelle du repos sportif. Certains prédirons le côté passif et d’autres le côté actif. Moi, je dis qu’il y a du bon et du mauvais dans les deux. Il faut savoir faire sa propre expérience du repos et trouver ce qui nous convient le mieux. Personnellement, quand je fais une semaine de repos comme la semaine dernière, je suis très très peu actif… (mon impédance mètre me l’a rappelé lundi matin).

 

D’ailleurs, si je me suis accordé une semaine de repos tôt dans la préparation, c’est également pour des raisons de programme familial. J’ai profité des derniers jours de 2 mois et demi de congés pour profiter de ma petite fille et de ma famille.

 

Le côté actif de ma semaine de repos

 

Avant de parler du côté passif de ma semaine de repos, je vais d’abord évoquer le peu d’activité que j’ai pu avoir.  Car c’est quand même bien de faire un minimum (chacun à sa définition du minimum).

 

Pour ma part, je me suis contenté d’une séance de renforcement musculaire dès le début de semaine où j’ai principalement travaillé les abdominaux. Une séance de 25 minutes qui s’est terminé par 5 minutes de détente avec mon rouleau de massage.

 

La ceinture abdominale est primordiale dans notre pratique du trail car cela travaille également nos lombaires. De ce fait, cela nous permet d’avoir une meilleure posture de course (mais aussi au quotidien).

 

Au niveau des exercices, je varie difficilement car j’aime rester sur mes basiques. Alors n’hésitez pas à partager en commentaire vos différents exercices pour travailler vos superbes abdos. Personnellement, j’utilise beaucoup la roue d’abdominaux AB Wheel de chez Domyos (un vrai engin de torture) en complément de séance de gainage (planche sur les coudes, bras tendu et sur le côté).

 

Ensuite, contre toute attente, je me suis présenté à mon rendez-vous hebdomadaire du mercredi soir pour une séance de côtes sous -2 degrés. Une séance assez difficile dans l’ensemble avec le froid. Mais il est bien connu que les gros efforts effectués en période hivernale paieront à l’arrivée du printemps.

 

 

Le côté passif de ma semaine de repos

 

Voilà, bien que je fut actif deux fois dans la semaine, je suis resté principalement passif avec ma famille pour me reposer intégralement après mes trois premières semaines de préparation.

 

J’ai commencé ma semaine de repos par 48h avec mes chaussettes de récupération fournie par mon sponsor Rywan avec une bonne hydratation. Il est important de ne pas négliger se détail. En effet, je bois en quantité suffisante lors de mes périodes d’entraînements (j’espère que vous aussi) mais j’ai tendance à oublier de m’hydrater correctement lorsque je ne fourni pas d’effort.

 

Avec du recul, je me rends compte que mon hydratation fut bonne pendant 48 à 72h… Ensuite, j’étais plus occupé à profiter de ma famille que de m’occuper de moi.

 

Ensuite, par passif, je n’entends pas par là de rester totalement inactif car l’inactivité est le pire ennemi de l’Homme. Les promenades en ville font partie pour moi du repos passif bien que certains parlent de repos actif dans ce cas.

 

Et pour terminer sur cette semaine passive, il faut aussi savoir une bonne alimentation divers et varié avec de bons produits. Le fait maison avec des produits frais est bien entendu à privilégier. Mais je ne suis pas quelqu’un qui comptabilise les moindres calories ingérées à chaque repas bien que je l’ai fait à une époque. Il faut aussi savoir se faire plaisir et manger à sa faim. Ce n’est pas grave si l’on prend des kilos pendant les périodes de repos, ils seront vite perdus à la reprise d’activités. Et le gras cumulé viendra favoriser le développement de nos muscles.

 

D’ailleurs, je précise que je fonctionne pareil en période d’entraînements avec mon alimentation. Je ne me force pas à manger tel ou tel chose parce que je fais du sport ou tel séance. Je mange en fonction de ce qui me fait envie. Et cela va peut-être en choquer certains, mais malgré les gros entraînements, je mange principalement des petites soupes le soir en hiver et des salades en été… Malgré cela, je suis toujours en forme. A aucun moment, je regarde l’apport caloriques où les apport en protéine, etc….

 

Voilà, je pense avoir tout dit sur cette semaine de repos. Je trouve même que j’ai dit pas mal de chose pour une semaine où je n’ai rien fait… Maintenant, c’est le temps de reprendre le rythme entre travail, famille et entraînements pour faire au moins 4 à 5 séances de course à pied par semaine.

 

A bientôt

 

Jerem Runner

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article