Jerem Runner

Hoplà ! Une deuxième semaine de faite !

Le temps file à une vitesse et voilà déjà deux semaines de passé depuis le début de l’année et la reprise plus que sérieuse de mes entraînements. Rien de bien exceptionnel durant de cette deuxième semaine si ce n’est que le compteur kilométrique qui se gonfle petit à petit avec le dénivelé positif.

 

Pour ne pas changer de la semaine dernière, je me suis imposer un rythme de sortie avec 4 entraînements dans la semaine en course à pied, et pas que des petits entraînements. En effet, quand les distances commencent à s’allonger sur les trails où l’on s’aligne, on ne contente de petite sortie de 10 km.

 

Dans la continuité de la semaine dernière, j’ai trouvé mon parcours urbain pour travailler mon rythme tout en étant en aisance. C’est à dire que je cours au feeling sans me mettre dans le rouge et étant capable de conversé tout en courant.

 

Donc, sur un rythme régulier, j’ai de nouveau pris la direction du parc du Pourtalès pour une sortie à un rythme régulier à peine deux jours après ma première sortie longue en montagne. J’avais un peu peur avant de me lancer. Car je teste des nouvelles choses et je ne savais pas du tout si cela allé passer. J’avais peur que mes jambes me disent que je déconne un peu et que j’en fais trop. Mais c’est tout le contraire qui s’est produits.

 

En m’appliquant un protocole de récupération plutôt bien calé avec hydratation, massage à l’arnica et utilisation du rouleau de massage, mes jambes avaient très récupéré de dimanche. C’est donc plus que satisfait de moi que j’ai parcouru les 17 km de ma boucle d’entraînement au sein de la capitale européenne le long du canal et dans le parc.

 

 

Pour ma deuxième séance, j’avais prévu de me rendre à mon rendez-vous hebdomadaire à Oberhausbergen pour y faire une séance de côtes. Une parfaite séance de fractionnée en côtes qui ne peut être que bénéfique surtout le pratiquant une fois par semaine. Malheureusement, je n’ai pas plus m’y rendre. Privilégiant ma famille, j’ai préféré rester à la maison pour consoler ma fille inconsolable.

 

Une semaine d’entraînement sans fractionné est-ce vraiment une semaine d’entraînement ? Je me pose bien la question quelques instants. Et ma réponse est que oui, cela reste tout de même une semaine d’entraînement. Il n’y a pas de séances loupées à rattraper car on ne rattrape pas une séance non fait. Cela bouleverserai le programme avec des temps de récupération totalement modifié.

 

Alors, j'ai continué dans la même direction que ce que j'avais envisagé pour ma semaine avec un temps de repos plus long pour le coup. Ce temps aura été accentué par une bonne séance de rouleau de massage pour profiter pleinement de ce temps. Pour ensuite repartir a l'assaut du parc du Pourtales pour une séance de fartlek tout le long de ma boucle. Une séance avec pour seul objectif de rester sous les 4'00''/km sur les temps d'accélération tout en restant dans la pure pratique du fartlek. C'est a dire avec rien de programmer à l'avance, les accélérations se font au feeling tout le long du parcours sans aucunes notions de temps où de distance.

 

Au cours de cette séance, j'ai commencé par de très longues accélérations devenant des passages au seuil pour finir sur des accélérations de 400m. Pas que j'avais forcément envie de varier, mais sur 17 km... Ça fait une grosse séance de fartlek quand même...

 

De plus, la météo était loin d'être au top. Une petite neige était en train de tomber sur Strasbourg avec quelques gouttes de pluie et du vent. Ce qui ne facilite pas la séance en demandant plus de concentration au niveau du regard et de la foulée (les flocons de neige dans les yeux, ce n'est pas terrible pour les garder ouvert).

 

 

Puis, pour terminer la semaine, c’est de nouveau la direction du mont Saint-Odile que j’ai pris pour une sortie longue d’une vingtaine de kilomètres avec plus de 1000m de dénivelé positif.

 

Souvenez vous, la semaine dernière je vous ai parlé que j’avais repéré un balisage pour faire un autre parcours. Donc après avoir analysé ça sur Géoportail avec quel type de balisage suivre pour faire une boucle, c’est avec Jean-Michel et Antonio que je me suis baladé. Deux comparses du mercredi soir avec qui on ne traîne pas trop habituellement. Et bien là, c’est pareil, on a pas traîné pour faire les touristes. On a fait une belle sortie avec un bon rythme.

 

Mon désir de parcours planifié c'est également super bien passé. Les traces de ce côtés sont très intéressante avec de jolies raidillons très intéressant. Une boucle que je referai avec plaisir pour de bons entraînements par la suite.

 

 

Au bilan de cette semaine, c’est 55 km de parcouru et 1195 m de dénivelé positif malgré la séance de côtes en moins. Un bilan plus que satisfaisant même si cela me semble anecdotique. En effet, en fonction du type de sorties, ces statistiques peuvent être totalement différentes avec un temps d’effort identique. Pour preuve, j’ai fait moins de kilomètres et plus de dénivelé alors que j’ai couru plus longtemps que la semaine précédente.

 

Mon état de forme après ces 2 semaines de bloc d’entraînements ne présage que du bon et de bonnes jambes pour finir mon bloc de 3 semaines intense. En effet, cela fait pas mal de grosses sorties et de rythme en peu de temps. Mais le corps a pris le pli et la suite de la préparation ne sera que meilleure par rapport à l’an dernier.

 

Sur ces derniers mots sur ma semaine d’entraînement, je vous dis à très bientôt.

 

Jerem Runner

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article