Jerem Runner

Reprise de la course à pied pour Jerem Runner

Vous vous souvenez certainement tous de la raison de mon abandon sur l’ultra-trail du Haut-Koenigsbourg. Si non, je vous rappelle le scénario. Une douleur dans le genou droit m’a contraint à m’arrêter à 35 km de l’arrivée. Un abandon à contre cœur. Mais un abandon de la sagesse. Depuis, j’ai compté les jours avant la reprise de la course à pied…

Au lendemain de l’ultra-trail du Haut-Koenigsbourg (UTHK), je me suis rendu chez mon médecin traitant (spécialisé en traumatologie su sport par la même occasion). Le verdict est vite tombé. Un œdème très léger et certainement un petit décrochage de cartilage viennent expliquer ma douleur dans le genou. Le médecin est quand même incroyable. Il regarde mon genou, me dit « vous avez mal là » en mettant son doigt et la douleur est net. Du coup, pour soigner ça, c’est un mois sans course à pied. Mais j’ai l’autorisation de nager avec pull-boy et de faire le trajet domicile travail en vélo si je n’ai pas de douleur en pédalant.

Un mois d’attente productif…

Il faut que je vous avoue qu’il aurait été difficile pour moi de passer de 5-6 entraînements par semaine à rien du tout. Même si je sais que c’est le jeu et que j’aurai appliqué à la lettre les consignes du médecin. Mais avoir l’opportunité de rester actif pendant ma convalescence m’a permis d’effectuer une récupération active après ces longs mois de préparation.

J’ai pris beaucoup de temps pour moi au cours du mois de septembre tout en m’accordant 2 séances de sports par semaine. En effet, ayant l’autorisation de nager, je suis allé 2 fois par semaine à la piscine pour enchainer les longueurs en crawl avec pull-boy. Ces semaines m’ont permis de reposer mes jambes, de souffler, de ne pas penser à l’objectif suivant. Elles m’ont tout simplement permis de me focaliser sur moi, sur mon corps et mes sensations.

Le corps travaille autrement avec la nage. Et cela fait tout autant de bien même si je subissais les allers retours les 2 premières fois. De voir le physique évoluer et de retrouver petit à petit une allure de nage que j’avais sur Paris me motivent. Je prends même du plaisir tout en sachant que je ne perdrais pas en condition physique en gardant le rythme de 2 séances par semaine. La nage à son avantage de caler le souffle et d’être très complémentaire avec la course à pied.

Et la reprise de la course à pied arriva !

J’ai donc repris sagement la course à pied il y a une semaine et demi (au moment où je publie ces quelques lignes). A l’écoute de mon corps, je n’ai pas forcé sur ma première sortie. Elle fut très douce en accompagnement de jeunes dans le cadre de mon travail. Alors qu’ils étaient en train de faire du fractionné, j’ai pu effectuer un footing de reprise avec quelques petites accélérations pour tester le genou.

Après un premier test concluant, j’ai pris rendez-vous avec la rue des Tourterelles et mon rendez-vous hebdomadaire de travail en côte. Car bien entendu, la blessure étant survenue sur un appui en descente, il me fallait bien tester le genou en côtes également. Et quitte à reprendre le travail, autant tester ça tout de suite en mettant de l’intensité dans la séance.

Je n’ai eu aucuns regrets d’avoir mis de l’intensité car je n’ai eu aucune douleur. Cela m’a permis de me jauger, de voir où j’en suis après 1 mois sans course à pied. Forcément le cardio a eu un peu de mal. Mais ça ne m’a pas empêché de bien courir devant avec mes compagnons habituels.

La séance de côtes est venue tout débloquer dans ma tête. Je sais que désormais je peux courir et effectuer ma période de reprise sans soucis. Aucuns objectifs en tête, juste courir pour le plaisir. Retourner sur mes vieux spots strasbourgeois que j’ai boudés les 2 derniers mois de préparation pour l’UTHK.

Le programme maintenant ?

J’ai continué dans ma lancé avec une bonne sortie le long du canal à Strasbourg samedi dernier. Un footing au feeling sans me mettre dans le rouge. Juste profiter de mes jambes.

Par contre, ça se voit que je n’ai pas couru pendant un mois… Ca faisait longtemps que je n’avais pas eu de courbature après avoir couru. Le rappel de la réalité. Mais la confirmation aussi que je faisais vraiment une bonne préparation pendant l’été.

Au cours des prochaines, cela va être assez similaire. Je vais reprendre le rythme de ma séance de côtes du mercredi soir accompagné de 2 sorties running en reprenant progressivement du travail spécifique tel que du fractionné court, long et du travail au seuil. En effet, ma vie privée me demande beaucoup de temps pour ces prochaines semaines. Je n’ai pas forcément le temps d’aller courir en montagne et donc de reprendre les sorties longues.

Ma période de reprise va donc durer jusque presque mi-novembre, ou un peu après. Pour ensuite, dès le mois de décembre, reprendre les sorties longues en montagne en évitant les plombs des chasseurs. Il sera temps pour moi de commencer à penser à préparer mes objectifs de 2019 à ce moment-là.

En complément de la course à pied, je reprends également avec assiduité le renforcement musculaire et les séances de rouleau de massage. Une activité primordiale dans la pratique du trail. Mais aussi pour renforcer mes genoux qui ont subi énormément au cours de mes longs mois de préparation. Le dénivelé ne fait pas que du bien. Nos articulations prennent un bon coup sur chacune de nos séances. Alors, il faut que je me prépare au mieux pour attaquer la saison 2019.

Il faudra d’ailleurs que je réfléchisse sur ce point pour me caler des périodes de renforcement musculaire au cours de la saison.

Voilà ce que je peux vous dire après la blessure sur l’UTHK et sur ma reprise de la course à pied. Cela me permet de vous donner de mes nouvelles plus que rassurante sur mon physique. J’en profite également pour m’excuser par avance si je ne serai pas très présent ces prochaines semaines. Ma vie privée va me demander plus en plus de temps les prochaines semaines. Je ne sais pas si je vais pouvoir trouver du temps pour écrire en plus de courir.

Je vous dis donc à bientôt (principalement le long des canaux, dans les parcs ou à Oberhausbergen).

Jerem Runner

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article