Jerem Runner

J'ai testé pour vous... Altra Lone Peak 3.5

Généralement, quand on change de paires de chaussures pour courir, c’est parce que nos anciennes commencent à être vieillissante, un peu trop usé, un peu trop de kilomètres… Personnellement, je suis plus à l’écoute de mon corps et je change quand je sens que les chaussures ne m’apportent plus une bonne écoute… Mais je ne pensais pas un jour changer mes Olympus 2.0 après les avoir arraché sur une course !

Il y a quelques semaines, après le trail du Pays Welche, je me suis rendu que mes Altra Olympus étaient désormais inutilisable après avoir déchiré le mesh. A croire que ce problème fut connu car le mesh fut renforcé sur le modèle suivant.

Mais ayant choisi les Olympus pour leurs côtés oversize en me lançant dans le 0 drop, j’ai décidé de m’orienter vers un modèle de chez Altra avec moins d’amortie pour partir parcourir mes sentiers préférés. Et sans compter qu’il me fallait des chaussures rapidement étant donné que j’étais à mi-parcours dans la préparation de mon ultra-trail. Il m’a fallu choisir rapidement. Et me sentant bien avec des Altra au pied, j’ai jeté mon dévolu en plein période solde sur les Lone Peak 3.5 !

Pour entrer en matière, je ne peux pas faire mieux je pense. Ce sont les bases du test des Altra Lone Peak 3.5 ! Un contexte particulier pour une utilisation directement intensive pour la préparation d’un ultra.

Vous comprendrai donc également que ce test n’est ni financé ni sponsorisé par une enseigne ou la marque directement. Par contre, pour toute transparence, l’achat de ces chaussures a été financé grâce à vos chats sur I-Run en passant par les pubs et liens sur le blog/facebook. Donc merci à vous, c’est vous aussi qui me faite avancer et faite avancer le blog.

Présentation technique :

  • Chaussure de trail solide et protectrice, pour toutes distances 
  • Plateforme Zero Drop :équilibre naturel, alignement du corps, renforcement du mollet et du tendon d'Achille
  • Semelle extérieure MAXTRAC : traction et accroche
  • Semelle intermédiaire double EVA et A-Bound : amorti et retour d'énergie
  • StoneGuard : protection contre cailloux
  • FootShape Toe Box : avant-pied large pour la stabilité et le confort
  • Gaiter Trap 4 points : fixation en 4 points pour guêtre
  • Empeigne en mesh renforcée : solidité et respirabilité
  • Mesh QuickDry : séchage rapide
  • Semelle interne amovible : hygiène
  • Épaisseur de la semelle : 25 mm
  • Drop : 0mm
  • Poids constaté chez i-Run : 281g en taille 42
  • Coloris :gris, rouge et blanc

L’utilisation que j’en ai fait jusque aujourd’hui

J’en aurai parcouru des kilomètres avec les Lone Peak 3.5 au travers des sentiers vosgiens et alsaciens pour préparer l’ultra-trail du Haut-Koenigsbourg. 126 kilomètres et 3600 m de dénivelé positif… ce n’est pas rien non plus en un peu plus d’un mois.

J’ai tout de suite trouvé chaussure à mon pied quand je les ai reçus bien que le confort ne soit pas mon critère principal dans mes choix. Je regarde en premier le type de surface prévu pour les semelles, le type de distance, etc… Etant donné que j’ai besoin de chaussures pour courir longtemps, voir même très longtemps… Il est important que ce soit des chaussures qui tiennent la route.

Avant de partir à l’assaut de mes petites montagnes, j’ai d’abord couru sur Oberhausbergen avec mes compagnons d’entraînements du mercredi soir. Avant de partir dans de long effort, j’avais besoin de faire des séances dynamique pour me familiariser avec le modèle. Car quand je pars en sortie, j’aime mettre un peu de rythme de temps en temps. Donc c’est bien d’apprendre sur des courtes distances comment elles répondent.

Une fois confiant avec ces nouvelles chaussures, j’ai pu partir à l’assaut du mont Saint Odile principalement. Mais aussi les hauteurs de Saverne pour dérouler et me familiariser à celle qui m’accompagneront le jour J.

Ces sorties m’ont permis de découvrir les limites des crampons (je sais pas si une paire de chassure accroche vraiment bien dans la boue), la qualité du mesh et de l’amortie pour le plus grand confort de mes voutes plantaires.

Mon avis sur ces Altra Lone Peak 3.5 ?

Mon expérience, avec le temps, m’a appris que mon avis sera principalement valable pour moi par rapport à ce que je recherche, mes habitudes de courses et de l’utilisation que j’en fais. Il est difficile de vous dire que cette paire de chaussure est celle qui vous conviendra parfaitement sans vous connaître. Et étant déjà habitué au Zero Drop, je ne vous évoque donc forcément pas la transition obligatoire si vous n’avez jamais couru en Zéro Drop.

Sinon, concrètement, je suis très satisfait de mon choix et Altra satisfait toujours mes attentes pour mon deuxième modèle trail. Le modèle est léger et renvoi bien l’énergie nécessaire pour une foulée dynamique sur le plat, en montée et en descente.

Pour ceux qui recherchent un parfait maintien de la cheville, je ne vous recommande pas ce modèle qui descend assez bas sous la cheville. En effet, le modèle permet une mobilité complète et donc avec un maintien un peu moins conséquent comparé à d’autres modèles.

Un modèle que j’affectionne donc et qui viens me confirmer que je suis bien en zéro drop désormais en trail. Enfin une chaussure qui correspond à ma foulée en étant léger, non oversize et souple.

Vous pouvez retrouver ce modèle dans ma boutique préférée au prix de 112 euros en cliquant ici.

Je pense avoir tout dis sur les Altra Lone Peak 3 .5 à mon niveau. Je ne vais pas dire que j’espère vous avoir convaincu d’acheter ce modèle vu ce que j’ai écrit juste avant. Mais en tout cas, j’espère vous avoir suffisamment bien parlé de mon expérience avec ce modèle. N’hésitez pas à revenir vers moi par commentaire, en m’écrivant par mail ou sur les réseaux sociaux si vous avez des questions. En attendant, je vous dis à très bientôt.

Jerem Runner

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article