Jerem Runner

Prépa UTHK - 7eme et 8eme semaine de préparation

J’ai envie de dire en début de cet article que les cycles de deux semaines se suivent et se ressemblent. Ce qui est en partie vrai dans le fond. Mais les séances se suivent et ne se ressemblent pas. Chaque séance sont unique et les sensations diffèrent d’une séance à une autre. Du coup, je ne sais pas trop quoi dire en introduction aujourd’hui… Je manque un peu d’inspiration certainement. Alors bienvenue sur le bilan après 2 semaines supplémentaires d'entraînement pour l'UTHK !

Semaine 07 : du 14 au 20 mai 2018

Au cours de cette 7ème semaine de préparation, il y a eu peu de jours d’entraînements. Il y en a 3 plus être précis. Mais il y a eu 5 séance de course à pied pour, à la louche, 73 km parcourus. Ce n’est pas rien finalement.

Si mes entraînements ont été si condensé, c’est surtout car j’ai dû adapter mes séances à mon planning professionnel et personnel. Donc quand on a peu de temps devant soi, il est important de privilégié la qualité des séances à la quantité.

Cette 5ème semaine étant accès sur ma sortie longue du dimanche (comme une semaine sur deux), j’ai donc privilégié le volume sur le l’ensemble de la semaine en commençant par ma séance de côtes hebdomadaire avec Trail Run Alsace.

Pour changer de la traditionnelle rue de la Tourterelle, Thierry a investi pour nous concocter le même type de séance mais en mode trail après être allé repérer les différentes côtes dans le secteur. Et personnellement, j’ai préféré cette séance à celles sur le bitume. En effet, sur des terrains typé trail, les appuis ne sont pas du tout les mêmes, ainsi que la foulée et la concentration en montée comme en descente.

Prépa UTHK - 7eme et 8eme semaine de préparationPrépa UTHK - 7eme et 8eme semaine de préparation

Après cette séance de côtes, mon programme du jeudi était costaud avec un runtaf aller-retour, soit 14 km, et une séance d’allure sur piste de 16 km. Un total de 30 km sur la journée, ce n’est pas rien quand vous savez que j’ai fait 73 km sur la semaine.

En ce qui concerne, le runtaf, je n’ai rien de particulier à dire sur ces deux séances de course à pied. En effet, cela fait vraiment du bien d’aller et rentrer du travail en courant, mais ce ne sont pas des séances clés dans ma préparation. Effectuer des runtaf me permet surtout de cumuler du kilomètre même si ce n’est pas beaucoup. Mais aussi de faire un peu de pré-fatigue pour les séances du jour comme ma séance d’allure 3 * 10’ à 4’00’’/km avec un échauffement à 4’30’’ et des récupérations de 5’ à 4’30’’ également ! Une bonne grosse journée donc où les sensations et les jambes étaient bien là. Par contre, cette séance sur piste me lance sur un sujet de réflexion pour du moyen terme… Etant donné que je cours très souvent sur piste, est-il intéressant ou non d’investir dans des chaussures pour la piste ?

Ensuite, pour fini la semaine, j’ai pris la direction de Saint Nabor le dimanche pour effectuer ma sortie longue bi-mensuel. Initialement, j’avais prévu de faire 40 km avec 1200m de dénivelé positif en faisant l’aller-retour jusqu’au Champ du Feu en suivant l’itinéraire su ma montre. Mais étant donné que cela devenait compliqué dès les premiers kilomètres, j’ai décidé de suivre des grandes directions en chemin de randonnée que je connais bien. Car au final, nous sommes sur le Mont Saint Odile !

Prépa UTHK - 7eme et 8eme semaine de préparationPrépa UTHK - 7eme et 8eme semaine de préparationPrépa UTHK - 7eme et 8eme semaine de préparation

Qu’est-ce que ça fait du bien, comme la dernière fois, de changer de points de départ et de découvrir de nouveau sentiers. Et après cette ascension, je suis resté sur le versant où j’ai couru à plusieurs reprises en passant par le sentier des pèlerins, château d’Ottrott, sentier des merveilles, mur païens, etc…

Les conditions était vraiment idéal pour faire une sortie longue malgré les quelques gouttes qui sont tombées. Pas trop de chaleur, pas de froid et pas de vent. De quoi bien s’amuser sans ce donné à fond. D’ailleurs, ces conditions m’ont permis de tester et validé l’utilisation de deux bidons de 950 ml que j’ai acheté chez Décathlon la veille. En effet, avec deux bidons de 500-600ml, je manquais d’autonomie sur mes sorties longue dans le massif car je ne connais qu’un seul point d’eau et je n’y passe pas forcément tout le temps…

J’avais peur que ce soit trop lourd ou trop encombrant, mais au final ils ont parfaitement leurs places sur mon sac Raidlight olmo 12 l. Ils m’ont donc bien accompagné pendant 3h20 et 33 km sur 1600m de dénivelé positif.

Semaine 08 : du 21 au 27 mai 2018

Ayant trouvé une recette qui marche il y a 2 semaines, je ne pouvais pas passer à côté de l’occasion avec ce jour férié de me faire un footing de décrassage. J’ai d’ailleurs profité de cette sortie pour repérer l’endroit où j’ai envie d’organiser la séance de côtes du mercredi en l’absence de Thierry.

Vous l’avez donc compris, après avoir crapahuté dans la nature pendant 3h20, je suis retourné dans la nature pour décrasser tout ça et faire un check-up du corps à 2 semaines de mon premier dossard de l’année (trail du Taennchel). Tout a répondu correctement, et je me suis même permis quelques accélérations (sur le segment où je vais emmener mes compagnons le mercredi).

Après ça, je reste sur une semaine souple d’une manière générale car j’ai effectué 2 séances de coaching en course à pied (que j’assimile à des séances de récupération) le mardi et le jeudi matin. Une séance de perfectionnement au fractionné et un footing avec quelques accélérations que l'on pourrai assimiler presque à du fartlek sur une petite partie de la sortie. Mais ce fartlek correspondais plus à de la variation d'allure pour moi qu'à de véritables accélérations.

Entre temps, en l’absence de Thierry, j’avais la main sur le rendez-vous hebdomadaire à Oberhausbergen. Un rendez-vous clé dans mes entraînements car je le considère comme un travail d’entretien après le gros travail en hiver. Sauf que, pour cette semaine, j’ai décidé de faire une séance totalement différente avec toujours un peu de dénivelé.

 

Dans cette séance, il y a donc eu moins de dénivelé mais plus de vitesse. Au cours de ce rendez-vous, j’ai proposé à mes camarades de travailler sur une boucle de 500m alliant un peu de plat, du faux plat descendant, du faux plat montant et du single. Un coktail parfait à mes yeux pour travailler vitesse et relance.

 

En effet, au cours de cette séance nous avons fait 100m sur le plat en phase de récupération, accélération sur le début des sentiers et le single en faux plat descendant avant de relancer dans un virage à 90 vers le faux plat montant vers le point de départ. 400m d’accélération et rien que ça ! Mais 8 fois !

 

Un exercice qui change des chassés croisés sur route large ou sur les sentiers de champs un peu moins large sur 200m environ. Il aura donc fallu être habile dans la partie en single pour gérer son accélération sans arriver trop vite sur les plus lents.

 

 

Si comptez bien, j’ai enchaîné 4 jours de course à pied sans repos… Et si vous comptez encore mieux, j’ai enchaîné 5 jours avec la sortie longue du dimanche. Alors après tous ces jours consécutifs, j’ai décidé de couper 72h avant de faire tourner les jambes pour ma 9ème semaine d’entraînement en vue du trail du Taennchel.

 

3 jours de repos qui m’ont fait relativement du bien en me projetant déjà un peu sur mon premier dossard mais surtout sur l’UTHK. Pourquoi une projection si lointaine ? Tout simplement car mon ami Matthieu m’a proposé de venir pour me soutenir durant mon ultra-trail et me faire assistance si je le souhaite sur les zones autorisées tout me mitraillant de photo et me disant des mots juste et adroit pendant la course. En effet, il est également habitué au très long effort et dépassement de soi via le triple effort, alors je ne doute pas qu’il trouve les bons mots aux bons moments.

 

Pour la fin de ces deux semaines d’entraînements, je ne vais pas forcément vous faire de bilan. Je vous donne plutôt rendez-vous vendredi pour faire un point global sur les 2 premiers mois de ma préparation pour l’UTHK.

 

Je vous donc à très vite.

 

Jerem Runner

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article