Jerem Runner

En route vers 2018 !

Maintenant que j’ai réussi à tracer un trait sur cette saison 2017 avec ces difficultés pour réaliser mes projets, il est temps pour moi de regarder devant moi. Pour cela, il est important de planifier la saison 2018 pour pouvoir organiser l’année. Mais où sera Jerem Runner l’année prochaine ?

 

Pour pouvoir m’entrainer sereinement et préparer chacune de mes courses pour être au mieux le jour J, je me limite le nombre de dossard que je porterai. En effet, je ne fais pas partie de ces bloggers qui cumulent les dossards sur des distances de plus en plus longues. Ce sont des attitudes que je ne comprends pas trop mais que je respect car chacun est libre de courir comme il le souhaite. Personnellement, je préfère pouvoir m’accorder le temps nécessaire pour récupérer de l’épreuve et de sa préparation avant de préparer l’échéance suivante.

 

Bien entendu, parfois, certaines courses peuvent être proche l’une de l’autre mais il faut savoir comment les aborder et déterminer l’objectif principal entre ces courses. Généralement, on établie ces objectifs principaux sur une saison complète. Soit en terme de course bien précise, soit une notion de type d’épreuve à une période donné (et donc choisir l’épreuve exact plus tard au cours de la saison). En fonction des distances, on peut avoir un nombre d’objectifs bien différents car les temps de préparation sont totalement différents. Et il faut bien prendre en compte aussi son expérience et ses acquis.

 

Une fois ces objectifs établis, il faudra penser aux entraînements et aux courses préparatoires où l’on répète les acquis et on affine la gestion de course.

 

Un calendrier 2018 en 3 moments fort

 

Afin d’avoir véritablement un calendrier qui me correspond, j’ai fait le choix d’avoir 3 moments fort au cours de ma saison 2018.  En effet, ma participation à la Saintélyon en 2015 m’a permis de découvrir le trail long et un effort que je considérais comme surhumain avant de l’avoir bouclé en 9h24. Courir presque 10h en une fois, c’était impensable pour moi il y a quelques années.

 

Alors, maintenant que j’ai posé mes valises dans une région vallonné et offrant énormément de trail avec ou sans renommé, il est venu le temps pour moi de retrouver ce plaisir de trail long. Pour ce faire, mon premier choix se porte sur le Trail du Petit-Ballon qui se déroulera le 18 mars 2018 avec ces 52 km et 2300m D+.

 

Depuis cette même date en 2015, mon amour pour le trail long a grandi chaque jour et mon désir d’augmenter encore un peu plus la distance est de plus en plus fort. Vous n’êtes pas sans savoir que j’ai dû renoncer à mon projet d’ultra-trail sur la côte normande. Cette course m’aurait permis d’augmenter la distance légèrement sans augmenter énormément le temps d’effort. Mais étant désormais dans une région riche en trail, je ne pouvais pas m’empêcher de reprendre ce projet qui me tient à cœur. J’ai beaucoup hésité sur la date et l’épreuve que je choisirai pour fixer l’Ultra-Trail du Haut-Koenigsbourg sur mon calendrier le 1er septembre 2018 avec ces 108 km.

 

Et pour finir cette belle saison 2018, je décide d’aller faire une grande course faisant partie des plus anciennes de France. Vous devez bien vous demander laquelle car entre septembre et décembre, il ne reste pas grand chose au calendrier surtout si je veux avoir un temps de récupération suffisant avant de me lancer dans mon 3ème et dernier objectif. En doyenne, il reste le festival des Templiers et la SaintéLyon. En toute logique, dans mon raisonnement, ce sera sur la SaintéLyon que vous me retrouverez en 2018 pour finir la saison riche en kilomètre et en aventure.

 

Si je choisi de retourner sur la SaintéLyon, c’est aussi un peu dans la continuité de la logique de ma saison. Je l’ai construite car c’est cette épreuve qui m’a donné le goût du trail long. Si je choisi cette épreuve, c’est aussi pour réaliser moi-même mon évolution et constater le résultat de 3 ans de travail, de réflexion et d’approche de ma pratique du trail. Et bien que le parcours évolue chaque année tout comme les conditions climatiques qui diffèrent, ce sera quand même un véritable point de comparaison.

 

Une préparation minutieuse en cours de définition

 

Au moment où j’écris ces lignes et au moment où vous lisez ces lignes, j’ai les grandes idées de comment construire la saison autour de ces 3 grands moments. Mais j’ai encore besoin de réfléchir à comment organiser ça autour de ma vie privé et ma vie professionnelle.

 

Je reviendrai bien plus tard pour en parler avec vous, ne vous inquiétez pas. Car je réfléchi également à la possibilité d’avoir un fil rouge sur l’année. Soit un que je fais tous les ans et que je n’ai jamais réussi à faire (200 km par mois au minimum), soit un tout nouveau fil rouge synonyme de nouveauté.

 

Mais une année avec un partenariat solide

 

Au delà de la construction du calendrier, de la planification des entraînements et de l’élaboration d’un fil rouge, la saison 2018 va également rimer avec un partenariat solide. Je vous en ai même déjà parlé sur Facebook et Instagram. C’est un partenariat avec Rywan, marque de chaussettes de sport conçu en collaboration avec l’INSEP.

 

J’avais pu découvrir cette marque avec son fameux modèle No Limit et les Comprim’Run grâce à l’agence de communication Bernascom. Et portant un attachement au sérieux des marques et à la qualité des produits que j’utilise, c’est avec plaisir que Rywan a accepté de me fournir une dotation et de m’accompagner pour la saison 2018.

 

A l’heure où j’écris ces lignes, je continue de bénéficier également de mon partenariat avec CimAlp en faisant partie de la communauté des testeurs de la marque. Ce qui permet donc d’être équipé de produits de qualité qui m’ont convaincu au fil du temps.

 

Je vous dis donc à très bientôt pour la suite de mes aventures et pour parcourir les chemins ensemble.

 

Jerem Runner

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Cedric Vichard 15/11/2017 19:44

Figure toi que j' ai en tete de suivre le meme planning!avec le trail du grand ballon en prime!

Jerem Runner 16/11/2017 06:51

J'ai pas mal pour trail du grand ballon mais finalement je suis resté sage. Par contre, je réfléchi à une possible participation au trail de la vallée des lac sur le format trail long en dernière course préparatoire avant d'attaquer les recos de l'UTHK ;)