J'ai testé pour vous... Les produits de chez CLIF Bar

Publié le par Jerem Runner

Bien que je puisse entendre parler de la marque Clif Bar depuis maintenant plusieurs mois, ci ce n’est des années. Ma curiosité ne m’a jamais amené à découvrir ces produits. Tout d’abord, parce que cela ne se trouve pas partout en boutique, mais aussi que je ne voulais pas payer des frais de port juste pour quelques produits à tester. Mais il y a peu, l’opportunité est venu de chez BernasCom qui m’a envoyé généreusement quelques barres, gel et bloks.

Bien que je sois aujourd’hui en partenariat avec High5 qui m’a intégré parmi ces ambassadeurs, rien ne m’empêche de parler avec vous de Clif.

Ayant reçu 3 barres, j’ai décidé de les manger (pas envie de dire tester ici) à 3 moments différents. C’est à dire que les barres de chez Clif ne sont pas uniquement faites pour être utilisé pendant l’effort, mais aussi en encas avant l’effort et après l'effort.

Mais commençons par le commencement. Comment est-ce que j’ai connu cette marque ?

Tout d’abord, c’est sur différents blog et en suivant quelques athlètes que j’aperçu cette marque. Mais ma curiosité fut réellement attirée après avoir lu Eat & Run de Scott Jurek (connu pour son alimentation saine) où il mange justement ces barres. Et en fouillant un peu sur la toile que je découvre l’histoire originale sur la création des produits et de la marque.

« Les barres Clif sont nées lors d’une virée à vélo, au cours de laquelle le fondateur de la marque, Gary, goûta une barre énergétique ordinaire et eut une révélation : « je pourrai en faire une bien meilleure ! ».

Aujourd’hui et comme depuis le début de notre aventure, nous souhaitons toujours améliorer nos produits, notre entreprise, et notre planète. Nous y travaillons au quotidien et pour les années à venir.

L'histoire de Clif - par Gary :

CLIF Bar porte le nom de mon père, Clifford, le héros de mon enfance et mon camarade de jeu à travers les montagnes de la Sierra Nevada.

En 1990, je vivais dans un garage avec mon chien, une paire de ski, un équipement d’escalade, un vélo et deux trompettes.

L’idée de créer une barre énergétique m’est venue lors d’une virée à vélo avec mon copain Jay, où l’on a parcouru 300 km en une journée ! On tenait le coup en engloutissant diverses barres énergétiques.

Et soudain, malgré ma faim, je ne pouvais plus en avaler une seule bouchée. J’ai alors pensé : "je pourrais en faire une bien meilleure". C’est le moment que j’appelle dorénavant « l’épiphanie ».

Deux ans plus tard, après un nombre incalculable d’heures passées dans la cuisine de ma mère, CLIF Bar devenait réalité. Et la mission de créer une barre énergétique avec un meilleur goût était accomplie. Merci, maman !

Depuis 1990, CLif Bar se développe et l'esprit d'aventure qui est né lors de cette virée à vélo continue de nous guider chaque jour. L'entreprise grandissant, nous sommes confrontés à de nombreux choix, et nous faisons toujours de notre mieux pour prendre soin de nos employés, de la collectivité, et de notre environnement. »

source : http://www.clifbar.fr

Donc manger des produits Clif, c’est mangé des produits bios. Et comme je cite une œuvre littéraire, on peut se demander si j’ai été inspiré par Scott Jurek donc ?

Au niveau de mon alimentation, je ne vais pas dire que j’ai été inspiré par lui. Mais il vrai que de lire son livre, à eu une influence sur mon alimentation avec de nombreux autres facteurs (ma compagne, Thibault que vous avez découvert il y a peu sur le blog, etc…).

Car oui, aujourd’hui je ne cuisine que des produits bios dont je connais l’origine. J’achète mes fruits et légumes toujours chez les mêmes maraichers et je ne mange quasiment plus de viande (petit à petit, elle disparaît de mon quotidien).

D’ailleurs, le changement d’alimentation et le fait de faire attention à ce que je mange furent deux lignes de conduites pour ma saison trail 2017.

Passons à la dégustation des Clif Bar maintenant

Comme j’ai pu vous dire plus haut, j’ai dégusté les 3 barres que m’a offert BernasCom à 3 moments bien différents. La première fois que j’ai mangé une Clif Bar, c’est le 1er mai sur la ligne d’arrivée du Nat’Trail. Et pour cette première dégustation, je n’ai pas pris n’importe quel parfum, j’ai chocolat blanc – macadomia (parce que le chocolat blanc c’est mon côté gourmand).

Et bien dès le déballage de la barre, vous comprenez que vous avez un produit de qualité dans la main. Loin d’avoir un visuel compact comme les barres des autres marques, Clif Bar nous présente des produits qui visuellement pourraient sortir de notre four. Et dans la bouche, n’en parlons pas, c’est une explosion de saveur fidèle au gout annoncé.

Donc pour l’avoir mangé après une course, c’est un peu comme un petit cadeau bien mérité de savouré se moment de dégustation. Facile à manger et à digérer, je trouve que Clif Bar est un produit idéal pour un ravitaillement d’après course.

En ce qui concerne l’utilisation en encas (avant effort ou pendant une journée sportive), c’est une garantie calorique pour tenir dans la journée où lors de la séance que vous allez effectuer après. Bien entendu, il vaut mieux la manger un petit moment avant de faire sa séance, le temps de la digérer (je l’ai mangé 1h avant).

Et les gels dans l'histoire ?

Il faut que je vous dise, je ne suis pas un adepte des gels sauf de ceux de High5 car ils sont très pratique à utiliser et très digeste. Si je précise cela, ce n’est pas anodin. Avant de l’utiliser, on remarque que le gel n’est pas forcément maniable dans la main et qu’il a l’air plutôt compact. Bien que le système d’ouverture soit ultra efficace et simple d’utilisation, tenter de prendre la gel confirme l’impression au touché.

J’ai du m’y reprendre 3 ou 4 fois pour pouvoir finir entièrement un gel. J’ai même envie de vous dire que je suis bien content d’être à l’arrêt à ce moment là dans ma sortie longue. Du coup, je ne pense pas qu’il soit très pratique à utiliser pendant l’effort. Il est plus adapté pour une utilisation sur une zone de ravitaillement par exemple où l’on s’arrête où en faisant une petite pause pendant l’effort.

Et je tiens à préciser, et ça on ne l’enlèvera pas à la marque Clif, c’est que le goût est vraiment celui annoncé comme les barres. Contrairement à de nombreuses marques de gels, on sent la qualité des produits utilisés pour la fabrication.

Et les Bloks ?

Les fameux Bloks de chez Clif m’ont pas mal intrigué quand je les ai reçu. Une pate à mâcher énergétique, je n’ai jamais vu ça. Comment l’utiliser ? Est-ce vraiment efficace ? Après de multiples recherches sur l’utilisation des Bloks et une discussion avec un ami qui en a acheter pour son 70.3, je suis partie sur une utilisation de 3 à 4 pate à mâcher par heure. Cela fait tout les quart d’heure en même que mon hydratation.

A l’utilisation, c’est frais et sucré dans la bouche mais ce n’est pas du tout évident à mâcher en courant… En effet, ça colle dans les dents et ça dérègle le rythme respiratoire en voulant mâcher correctement.

Je pense que ce produit est donc plus fait pour être pris à l’arrêt, sur un ravitaillement par exemple. Je pense également que cela doit être idéal pour des cyclistes qui sont moins pénaliser que nous le temps de mâcher.

Vous pouvez retrouver l'intégralité des produits Clif directement sur I-Run par ici.

Et n'oubliez pas que le blog est affilié I-Run, ce qui permet de le faire vivre et de vous proposer toujours plus de contenu. Cette affiliation ne vous coûte rien, pensez juste à vous rendre sur l-Run en passant par les liens que je vous propose où les publicités sur le blog avant d'aller faire votre commande sur le site.

Alors à bientôt

Jerem Runner

Commenter cet article

Angelilie 10/05/2017 14:18

beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une belle découverte et un enchantement.N'hésitez pas à venir visiter mon blog. lien sur pseudo. au plaisir

Jerem Runner 10/05/2017 15:38

Merci pour ton commentaire et ton retour sur mon blog qui fait plaisir a lire.

Je ne vais pas hésiter à venir découvrir ton blog.

Au plaisir