J'ai interviewé pour vous... Les Euraidiennes

Publié le par Jerem Runner

Si vous n’êtes pas d’Eure et Loir et/ou que je vous ne suivez pas l’actualité des raids multisports, vous n’avez certainement jamais entendu parler des Euraidiennes. Une équipe féminine dynamique qui rêve d’affronter le Raid Amazones à la fin de l'année en Californie qui ne mérite qu’une chose, concrétiser ce rêve. Je vous propose donc aujourd’hui d’aller à leur rencontre.

J'ai interviewé pour vous... Les Euraidiennes

J.R. : Salut les filles, comment allez-vous ?

Aurélie (A) : Très bien. Impatiente de trouver les derniers sponsors pour être sûre de pouvoir vivre cette aventure !

J.R. : Prêtes pour une petite interview ?

Les Euraidiennes : C’est parti !

J.R. : Je vais  vous avouer que j'ai découvert votre équipe il y a peu de temps après une publication dans un groupe Facebook. J'ai fait un tour sur votre page et votre blog mais je vous laisse l'honneur de vous présenter. Parlez-moi un peu de celles qui se cachent derrière les Euraidiennes, combien êtes-vous ? Qui êtes-vous ? D'où venez-vous ?

A : Les Euraidiennes c’est nous : 3 collègues, femmes, sportives et un peu dingue ! Notre nom d’équipe est un mélange de « Eurélienne » et de Raid… je ne sais pas si tu avais fait le rapprochement ?

Moi c’est Aurélie, j’ai 36 ans, deux filles et j’habite à Chartres. Je travaille comme gestionnaire conseil aux partenaires à la Caisse d’allocations familiales de Chartres. J’aime le sport et j’avais envie de me lancer un défi un peu fou… je crois que c’est bien parti !

Laure (L) : Laure Gautier, chargée d’études à la Caf de Chartres. J’habite à Fontenay-sur-Eure et je suis maman de deux petites filles de 5 et 2 ans.

Stéphanie (S) : Stéphanie HOULBERT, 41 ans, c’est moi la doyenne de cette équipe et j’habite l’agglomération Chartraine. Je travaille comme mes 2 collègues à la Caisse d’allocations familiales de Chartres et j’occupe un poste de référente technique aide aux partenaires.

de gauche à droite Aurélie, Laure et Stéphanie.

J.R. : Le raid multisport c'est un peu comme une activité courante ou avez-vous découvert cela il y a peu ? Et le sport en général, une grande histoire d'amour ?

A : Oh que non !! Le raid c’est une nouveauté ! Je suis en train de le découvrir… Le sport par contre c’est une histoire d’amour, aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours fait du sport que ce soit de l’athlétisme plus jeune, de la danse, du yoga, de la course à pied… J’en ai besoin.

L : Le raid multisport c’est tout nouveau pour moi comme le sport en général d’ailleurs ! J’ai commencé la course à pied fin janvier.

S : Le raid multisport c’est vraiment une nouveauté pour moi. J’ai toujours fait du sport sauf ces dernières années. J’ai fait du basket pendant de nombreuses années en compétition, donc le collectif ça me connait. Je pratique également la natation, la marche et le vélo.

J.R. : D'ici la fin de l'année, vous allez vous lancer dans le Raid Amazones en Californie, parlez-nous un peu de cette épreuve ? Qu'est-ce qui vous a poussé à vous lancer ce défi en particulier et pas un autre raid ?

A : C’est le seul raid itinérant à travers le monde et 100 % féminin. Il a été créé en 2001 par Alexandre Debanne et Bruno Pomart via la société ZBO (Ze Big Organisation).

Par équipe de 2 ou 3, les amazones enchaînent chaque matin pendant 6 jours des épreuves de course à pieds, VTT, canoë, course d’orientation, tir à l’arc.

L’après-midi est réservé à la découverte du pays.

J’ai commencé à suivre les Amazones quand elles sont parties à Bali l’année dernière et j’ai trouvé cette aventure géniale ! Je me suis dit l’année prochaine je me lance ! J’ai donc embarqué dans ma folie mes collègues… je te rassure je ne les ai pas forcé ! Elles sont aussi dingues que moi ! J’ai choisi ce raid parce qu’il y a le côté solidaire, chaque année le raid soutient une cause. Cette année se sera une cause féminine…

L : Aurélie nous a parlé de son envie de participer au raid amazone en janvier 2016. Au début, vu mon niveau sportif, j’étais très perplexe et puis je me suis dit que l’on n’arriverait pas à trouver de sponsors pour nous suivre dans cette aventure.

Mais au final je me suis dit que ce genre d’expérience était vraiment unique et constituait un réel challenge pour moi, je l’ai donc suivie dans ce projet fou. Après plusieurs mois d’entrainement et de démarchage, je ne regrette pas mon choix.

S : C’est grâce à Aurélie que j’ai découvert le Raid Amazones. Ce type de raid m’a tout de suite plus car c’est un raid multisport, 100 % féminin et qui se déroule à travers le monde. Donc, je me suis dit pourquoi pas, allons-y, par contre il va falloir te remettre au sport ma cocotte. Mais je suis motivée, car j’aime relever les défis, les challenges et c’est super génial de pouvoir partager cette aventure sportive et humaine avec mes collègues.

J.R. : Cela doit représenter des heures et des heures d'entrainements pour se préparer à toutes les disciplines, comment est-ce que vous vous organisez ? Vous n'avez pas trop de problème à concilier vie privé, travail et votre objectif ? Vous avez une semaine type d’entrainement ou vous faites au feeling ?

A : C’est vraiment au feeling. On se consacre surtout à la course à pied et au vélo pour le moment.

C’est vrai que ce n’est pas facile de s’organiser. Pour ma part mon mari court aussi alors c’est chacun son tour le week-end. Dans la semaine, on prend sur notre pause déjeuner pour s’entraîner ensemble.

L : On essaye de concilier vie professionnelle, vie familiale et entrainement ce qui n’est pas toujours facile. On profite de nos pauses déjeuner pour s’entrainer et faire la chasse aux sponsors.

Notre semaine type d’entrainement : un soir par semaine séance de musculation ou de cardio. Un midi par semaine cour d’aquabiking et participation à des courses ou entrainement le week-end. Nous allons également bientôt commencer les sorties canoë et Vtt.

Comme on travaille dans la même entreprise, cela nous facilite beaucoup les choses

S : Effectivement, ce n’est pas toujours facile de pouvoir s’entraîner toutes ensembles. Il y a des concessions à faire. Sinon, on fait des entrainements en commun et d’autres perso.

J.R. : Et niveau de l'équipement, je suppose que cela doit représenter certains investissements, non ? Ou vous avez des partenaires qui ont accepté de vous suivre dans votre aventure en vous donnant un petit coup de pouce ?

L : Pour le moment nous n’avons pas encore investi dans beaucoup d’équipement nous attendons d’avoir la liste du matériel nécessaire qui doit nous être transmise par la société ZBO. Nous avons déjà un partenaire qui nous accompagne dans notre projet en nous fournissant de l’équipement.

S : C’est Romain de Univers Vélo / ESPACE RUNNING  qui nous aide pour une partie de notre équipement.

A : Il faut dire que ce qu’il y a de bien avec la course à pied c’est qu’il n’y a pas besoin de grand-chose : une bonne paire de baskets et c’est parti 

J.R. : Et l'épreuve en elle-même, la Californie ce n'est pas la porte à côté... comment financez-vous tout ça ?

A : C’est sûr mais c’est aussi pour ça que l’on a choisi le Raid Amazones, pour découvrir un pays, sa culture et surtout ses paysages…

Pour le financement c’est aussi une aventure ! Je pense même que ce doit être la partie la plus compliquée…

On a des partenaires qui nous soutiennent dans cette aventure (Le laboratoire d’analyses médicales de Mayotte, la Région Centre-Val de Loire, notre employeur la Caisse d’allocations familiales d’Eure et Loir, l’espace aquatique et formes Les Vauroux, les Opticiens Krys de Chartres, le paysagiste Gaudron Paysage, notre « cantine » OC Seven et pour l’équipement Espace Running) mais pour le moment le budget n’est pas encore bouclé…

L : Pour le moment nous avons récolté plus de la moitié des 13000€ nécessaires au paiement de l’inscription. Cet argent nous provient d’entreprises privées qui nous sponsorisent ainsi que de la Région Centre Val de Loire et de notre employeur.

Nous avons également lancé une cagnotte solidaire sur le site Leetchi (que vous trouverez en cliquant ici).

J.R. : Avez-vous un message à faire passer aux lecteurs ?

Les Euraidiennes : On est toujours à la recherche de sponsors pour nous aider à boucler le budget et réaliser notre rêve ! Alors si tu connais de bonnes âmes qui souhaitent donner un coup de pouce à une équipe super sympa et motivée on est preneuses !!

A : Sans blague, je pense qu’il faut se donner les moyens de réaliser ces rêves. On ne vit qu’une fois !

J.R. : Je vous remercie beaucoup d'avoir accepté de répondre à mes quelques questions. Je vous souhaite une bonne continuation dans la construction de votre objectif. Vous viendrez me raconter tout ça à votre retour ?

Les Euraidiennes : Avec plaisir et merci à toi ! On te rapportera un petit souvenir.

J.R. : Je vous dis donc à bientôt.

Jerem Runner

Voilà, vous avez pu découvrir cette équipe 100% féminine qui ne manque pas d’ambition. Alors que vous soyez professionnel ou non, n’hésitez à suivre leur parcours sur leur page facebook et sur leur blog.

Et si l’envie vous gagne, n’hésitez pas à prendre contact avec elles (les.euraidiennes@gmail.com) pour apporter votre soutien.

Publié dans Interviews

Commenter cet article