[STL] Prépa S6 / 14 ! Et que ça grimpe !

Publié le par Jerem Runner

On est officiellement à 2 mois de l'objectif et le parcours officiel est sorti. Tout en observant les dernières nouveautés prévue par l'organisation et ma déception en voyant qu'il n'y aura pas le fameux passage au bois d'Arfeuille, il est venu le moment de plus s'arrêter sur les petits détails et d'attaquer le cumul de dénivelé en complément des sorties longues.

Semaine du 05 au 11 octobre 2015

Lundi : Repos

Mardi : Séance de côtes nocturne (2*20')

C'est armé de ma frontale et de mon sac que je pars faire ma séance de côtes nocturne après une journée humide.

Je me rends rapidement compte qu'une fois dans le noir le plus complet que mettre ma frontale ma frontale quasiment au minimum est un luxe. Je n'ai pas besoin de plus pour éclairer là où je pose mes pieds et légèrement devant moi. Avec une autonomie de 60h, la SainteLyon ne sera qu'une formalité et la batterie de secours obligatoire servira de décoration au fond du sac.

Après une dizaine de minutes d'échauffement, j'attaque ma côte favorite sur Luisant pour une séance pas très folichonne de 2 fois 20 minutes. Je me sens très léger et en forme, mais on est de nuit alors je prends une foulées plutôt sûr et légèrement moins rapide qu'en plein jours.

Je ne vois pas le temps passé et ma Garmin sonne déjà. Je m'octroi une petite pause en petite foulée et je remets ça.

A la fin de la séance, je suis vraiment bien et je sais que ce n'est pas facile de faire autant de dénivelé ailleurs dans Chartres sauf peut être en ville.

Les jambes ont vraiment bien répondu et le réglage de la frontale est à la perfection. Et le sac ne fait plus qu'un avec moi, je ne le remarque plus. J'ai abandonné mes ceintures porte bidons car je ne les emmènerai pas sur cette course.

Mercredi : Repos

Jeudi : Séance de côtes nocturne urbaine

Après la séance de mardi, j'ai un peu réfléchi à comment faire autant de dénivelé en ville. Car à la SaintéLyon, il y aura un peu de route, donc il faut en faire aussi sur route.

Avec sa cathédrale niché en hauteur, la ville de Chartres de manque pas de côtes dans la vieille ville. Je décide donc de partir en vadrouille dans les rues sans parcours en tête et d'aller de côte à côte.

Après quelques hésitations sur le choix des rues à prendre, je trouve facilement 5-6 côtes sur lesquelles je vais jouer pendant une petite heure.

Après 30 minutes de courses, je tombe sur Thibault de l'Echorun avec qui je vais faire la 2eme partie de ma séance. Il me dit qu'il est là en reprise après sont trail de 24 km dimanche dernier. Après 2-3 rues, on repart sur mes côtes instinctivement.

Je me sens très à l'aise. Beaucoup plus à l'aise que fin 2014 où j'avais rapidement du mal en côte. Peut-être parce que je gère mieux mon effort en course.

Dans les cas, je suis très de ma séance et je ne pensais pas faire autant de dénivelé en ayant un peu coupé ma séance.

Je me suis donc validé ce petit parcours pour les séances à venir.

Vendredi : Repos

Samedi : Repos

Dimanche : Repos

Je profite d’une sortie Run & Bike de copains du club pour me greffer à eux pour me faire une sortie longue (plus agréable que de courir tout seul longtemps). Malheureusement, j’avais prévu de courir 1h avant de les retrouver. Mais après une nuit plus que courte, je pars courir en les rejoignant directement à 10h pour me faire une sortie uniquement de 2h contrairement au 3h de prévue.

Il fait plutôt frais ce matin, j’enfile rapidement un buff après quelques minutes de courses. C’est vraiment plus agréable d’avoir les oreilles au chaud.

Mes camarades se fixent d’alterner toutes les 5 minutes à allure cool. Ca tombe bien, je n’ai pas l’intention non plus de courir vite, il va falloir que je commence à courir de plus en plus longtemps en baissant légèrement mon allure.

Contrairement à d’habitude où je surveille ma montre en me forçant à boire, j’ai programmé ma Garmin 310XT pour qu’elle sonne tout les quart d’heure. Bizarrement, je n’ai pas l’impression de me forcer à boire.

Après une belle petite boucle de 1h20 environ sur les chemins autour de Chartres et des différents étangs, je quitte mes amis pour me boucler une séance de 2h. Je commence tout d’abord par continuer de courir sur des chemins puis un peu sur route car à la SaintéLyon il y aura pas mal de route quand même.

Il est bientôt 11h30, heure de départ de Paris-Tours à Chartres. Je profite alors des rues bloquées pour courir le long du parcours que les coureurs empruntent. Je cours jusqu’à ce qu’ils me doublent et je fais ensuite demi-tour pour rentrer chez moi.

Je suis plutôt satisfait de ma sortie où j’avais des jambes plutôt légère. Difficile d’en dire plus car il n’y a pas vraiment de moment clé pendant la sortie.

Bilan de la semaine

Encore une petite semaine en entraînement comme la semaine dernière mais avec autant de dénivelé positif. Je ne m’entraîne pas forcément comme je le souhaitais, mais c’est la vie, il faut faire avec et avancer en gardant le plaisir de courir et en tête l’objectif que je me suis fixé.

Nombre de séance 3
Durée 4h10'04''''
Distance 43,37 km
Dénivelé positif 645m

Après une séance de côtes nocturne plutôt monotone en solo dans le noir complet, j’ai quand même réfléchi à dans quel contexte je vais enchaîner les côtes le jour de la SaintéLyon. Il est forcément impossible de reproduire les futures conditions de courses, car pour cela il faut avoir une météo identique et courir sur des tronçons du parcours.

Je me dis qu’une fois en course, je serai rarement tout seul et donc que l’éclairage sans donc fort avec un nombre de frontal important. Je pars donc faire une séance de côtes moins monotones dans les rues de la partie vieille ville de Chartres. Le nombre de côtes étant important, il est donc plutôt facile d’enchaîner les montées et les descentes sans faire trop de plat.

Avec seulement 2 séances de côtes, je termine la semaine avec une sortie longue de 2h. J’avais initialement faire une sortie de plus de 3h dans la continuité de ma dernière sortie de 2h30. Je me rattraperai la semaine prochaine, j’ai déjà une idée de parcours.

A bientôt

Jerem Runner

Publié dans Entraînements

Commenter cet article