Post-préparation SaintéLyon : Semaine 3/4

Publié le par Jerem Runner

Semaine du 17 au 23 août

Difficile de vous expliquer mon incroyable ressenti au moment où j'écris ces mots. Après avoir repris la course à pied fin mai, début juin, je ne pensais pas retrouver aussi mon niveau et me croyais un peu trop prétentieux de me lancer dans la mythique SaintéLyon. Aujourd'hui, je n'ai plus ce sentiment et j'apprécie encore plus qu'avant de partager mes entraînements avec mes proches, mes collègues et vous. C'est avec vous que j'irai à la SaintéLyon.

Post-préparation SaintéLyon : Semaine 3/4

Lundi: cardio-training

Après mon fameux week-end choc, rien de mieux que de continuer de travailler la cylindrer sans traumatiser l'organisme avec des vibrations en courant. Direction la salle de sport pour 20 minutes de vélo d'intérieur et 20 minutes de rameur.

Mardi: 3x8x30"/30"

Il me reste encore quelques séances de fractionné pour finir mon cycle de post-préparation. C'est donc en solo que je me dirige vers la piste de Suzanne Lenglen pour faire ma séance.

Pendant l'échauffement, je sens que j'ai encore un peu les jambes lourdes. Je sais donc de suite que je n'irai pas aussi vite que d'habitude. Mais le principal dans cet exercice est de marquer un temps d'accélération et un temps de repos. Ce n'est pas si grave que ça si nous de sommes pas à 105% de notre VMA ou plus.

Sur la première série, j'ai beaucoup de mal pour me lancer dans les accélérations mais je tente d'être régulier. Alors que la deuxième et troisième série, c'est tout l'inverse, je me sens plus léger et plus confiant en moi. Je retiens moins ma foulée sur ces séries et je fais bien monter le cardio.

Une bonne séance de VMA courte dans l'ensemble.

En plus de cette séance, la bonne nouvelle du jour c'est que j'intègre le Team Testeurs CimAlp. La préparation pour la SaintéLyon sera donc une occasion en or pour tester de nouveaux produits et de renouveler une partie de mon équipement.

Mercredi et jeudi: cardio-training

L'avantage du cardio-training est que je fais également du PPG en fonction des appareils que je choisi.

Le mercredi, je fais 20 minutes de rameurs, 20 minutes de vélo puis 20 minutes de vélo à bras.

Et le jeudi, on change un peu par rapport à la séance de la veille en mettant du vélo elliptique à la place du vélo simple.

En fin de journée, c'est fractionné et 6x1000 au bord de l'étang de Luisant. Comme en au mois de juillet. C'est vraiment plus agréable que la piste de 400 en plein cœur de Paris.

A mon grand étonnement, je suis vraiment tres régulier alors que c'est loin d'être tout lisse et plat. Les quatre premiers 1000 se font à 3'46"/km. Je sens vraiment que je suis en forme. Mais au bout de 4, je regrette de ne pas avoir pris de gourde et me demande si je vais tenir le rythme.

Je me lance et 3'48"/km a la montre et encore 3'48"/km sur le dernier 1000 mètres. Je me sentais au ralenti pourtant. Mais comme quoi, la sensation ne signifie pas forcément contre-performance.

Vendredi: Footing

Avant de faire un week-end repos avec juste une séance de natation le dimanche matin. C'est avec un petit footing sur l'île Saint-Germain que je pars trottiner, faire une ballade comme peut dire mon compagnon de route.

L'agréable de verdure en plein Paris, ça n'a pas de prix.

 

Samedi : repos

Dimanche: natation

Comme la semaine dernière, nous partons sur le même programme avec ma compagne. C'est à dire 500 mètres de brasse avec la tête hors de l'eau, 250 mètres d'exercices avec une planche puis 250 mètres de brasse avec la tête hors de l'eau.

Je fais une exception sur ces derniers 250 mètres en les faisant en crawl.

Bilan de la semaine ?

Comme vous avez pu le remarqué, il n'y a pas eu de séance de PPG propre. Les séances de cardio-trainings et mes séances de pompes/abdos régulière à la maison s'en occupent amplement.

J'ai très bien récupéré de mon mini week-end choc à mon grand étonnement. Cette récupération m'a permis de garder une dynamique très active dans mon entraînement.

Cette semaine, j'ai également pas mal travaillé sur mon plan de préparation de la SaintéLyon. Les séances à faire, comment, combien de temps avant l'échéance, dans quel ordre, sous quel quantité... J'y avais déjà bien réfléchi depuis un moment. Mais en discutant avec des ultra-traileurs et en lisant le dernier livre de Sylvain Bazin sur la  préparation en trail, je me suis rendu compte que j'allais passer à côté de quelque chose voir même raté mon objectif.

Je vous présenterai cela à chaque étape de ma préparation.

 

Publié dans Entraînements

Commenter cet article