Et si l'on voyait plus grand du coup ?

Publié le par Jerem Runner

Ma blessure de l'an 2015 fut terrible, j'en sors après plusieurs mois sans sport, et ce fut dur, très dur.

La blessure, au sens propre, est très souvent vécu comme un échec, une déception, une période où l'on veut tout plaquer. Mais il ne faut pas tomber dans ce cercle vicieux et se donner les moyens de s'en sortir au mieux et se projeter dans l'avenir de notre pratique spprtive.

Pour ma part, renoncer à ma planification du premier semestre 2015 a été très dur à vivre au début, mais ma volonté d'arriver à faire un ultra-trail me permet de regarder devant.

Et si l'on voyait plus grand du coup ?

Bien sur, quand je parle d'ultra, je parle de 160 km et plusieurs miliers de dénivelé positif, et pas uniquement d'ultra de 100 km quasiement plat qu'on peut trouver un peu partout aujourd'hui.

J'ai donc pris du temps sur moi pour réfléchir, planifier, budgéter, ect... a comment construire ce projet. J'en arriver toujours au même résultat, faire le grand saut est le plus simple pour faire LE trail qui fera MA saison.

Et si l'on voyait plus grand du coup ?

J'avais en vu de ma saison de me préparer progressivement pour la SaintéLyon (oui, on attaque pas un 160 km en improvisant). Mais en voyant ma programmation tomber à l'eau, je me lancerai dans la préparation pour la classique dès le mois de septembre après avoir retrouver les sensations au cours de l'été.

Et si l'on voyait plus grand du coup ?

Ce sera sans course préparatoire, juste des sorties longues, de l'entraînement en côte, de l'entraînement nocturne, du seuil et quelques courses locale en mode sortie longue que je préparerai cette échéance de mon année 2015.

Pourquoi la SaintéLyon et pas une autre date ?

J'ai choisi cette grande classique car elle commence à faire partie des doyennes des trails en France et qu'autour de moi, beaucoup de mon l'a déjà fait.

Mais l'ai choisi aussi pour sa longueur, et pour pes conditions dans lesquelles le trail est fait (e nuit en hiver avec un finish de nuit ou de jour en fonction du temps en raliant 2 grandes villes française).

J'évoque l'arrivé de jour car je ne vise pas du tout une énorme performance, je vise avant tout moins de 10h voir d'être finisher de bronze (en moins de 9h30) avec un départ à minuit, le jour sera bien levé.

Et si l'on voyait plus grand du coup ?

J'essaierai de vous faire vivre au mieux ma reprise de l'entraînement, le retour de mes sensations et bien entendu, ma préparation pour pa SaintéLyon que je ne vais pas tarder à travailler dessus.

A bientôt

Publié dans Entraînements

Commenter cet article

Fire Rasta 14/04/2015 06:32

Bon courage pour la reprise et pour la prepa de ce défi!!

Jerem Runner 14/04/2015 06:53

Merci beaucoup, et quel défi !